Err

Votre panier : 0,00 EUR
SAS DELEURENCE
  •  
  • Informations
  •  

Ventilation

Ventilation

Rappelons que le sigle VMC signifie Ventilation Mécanique Contrôlée.


Entre simple et double flux, les différences sont nombreuses ; la démarche elle-même diffère dans le choix de l’une ou l’autre. La base est qu’une VMC simple flux a pour unique fonction de renouveler l’air vicié de la maison (humidité, bactéries…) grâce à un ventilateur qui extrait l’air intérieur et le rejette dehors. La VMC double flux a quant à elle une double mission : le renouvellement de l’air plus la récupération de chaleur.


Simple flux

En effet, si une simple flux assaini l’air ambiant en extrayant l’air, elle rejette par la même occasion la chaleur générée par le chauffage de la maison.

Pour corriger cette déperdition, certaines simples flux sont armées de systèmes dits « hygroréglable » (hygro de humidité). C’est un système qui permet d’ajuster le débit d’air extrait selon letaux d’humidité, et donc de réaliser des économies à la fois sur la consommation de l’appareil et sur le chauffage. Les VMC qui ne sont pas hygroréglables sont dites autoréglables. 

Le ventilateur est relié à des bouches d’extraction par des conduits. Les bouches sont situées généralement dans la cuisine, la SDB ou les WC. Le ventilateur extrait l’air et créé donc une dépression dans le logement, qui aspire l’air neuf de l’extérieur. Cet apport est assuré par des entrées d’air situées sur les menuiseries des fenêtres. Elles sont calibrées pour laisser passer un débit d’air en corrélation avec le volume d’air qu’aspire le ventilateur.


Double flux

Pour mener à bien sa double mission de renouvellement de l’air et de récupération de chaleur, la VMC double flux est pourvue d’un ventilateur, et d’un échangeur, qui croise le flux d’air chaud et le flux d’air froid, mais sans les mélanger. On parle alors de récupération de calories, car celles contenues dans l’air chaud sont transférées sur l’air froid.

A l’inverse du fonctionnement d’une simple flux, l’apport d’air neuf ne se fait pas par les fenêtres, mais par une prise d’air unique. Cet air est donc croisé avec l’air extrait des pièces où se fait la production d’humidité, à savoir la cuisine, les sanitaires et la SDB, pour être insufflé dans les pièces à vivre (chambres et salon…). L’air vicié, est quant à lui rejeté à l’extérieur.

Ainsi, une VMC double flux permet de récupérer environ 90% de chaleur, voire jusqu’à 98% pour les plus performantes, la ou les simple flux occasionnent une importante déperdition de chaleur.